Master recherche : Nabil Lamia témoigne

Nabil Lamia est Digital Industry Project Manager chez Total Refining & Chemicals

Pourquoi avez-vous souhaité suivre ce Master recherche ?

La principale motivation était d’acquérir des connaissances solides en procédés et en catalyse appliquées au raffinage/pétrochimie. Issu d’une formation initiale en génie chimique plutôt théorique, je cherchais un Master orienté industrie avec des applications concrètes sans pour autant m’éloigner des fondamentaux. Ce Master a été un jalon décisif et un pivot pour la suite de mon parcours car il permettait, soit d’intégrer immédiatement le monde industriel, soit de poursuivre par une thèse doctorale en milieu académique.

Que vous a apporté votre thèse réalisée à IFP Energies nouvelles ?

Ma thèse « Modélisation de la séparation oléfines-paraffines par adsorption en lit mobile simulé » est un élément fondateur de ma carrière. Cette expérience doctorale m’a permis de concilier l’expérimental, la modélisation et la réalité terrain pour répondre au mieux aux enjeux de l’industrie pétrolière, aussi bien en amont qu’en aval. Aujourd’hui, mon parcours se prolonge naturellement dans le digital, pour relever les défis de l’usine du future à l’ère du big data.

Quelle recommandation donneriez-vous à un jeune à l’aube de ces choix professionnels ?

Mon premier conseil, c'est avant tout d'acquérir des bases techniques solides en procédés et/ou catalyse. Aujourd'hui l’industrie du raffinage et de la pétrochimie manquent cruellement de processmen et plus encore d’experts métier. Dans le cadre actuel de la  transformation digitale du secteur, je recommanderais également aux futurs jeunes diplômés de s’ouvrir à l’univers data science, en s’initiant au data analytics pour devenir un talent 2.0 aux compétences techniques indiscutables !