Conception de facteurs de caractérisation d'impacts adaptés à la méthode d'Analyse du Cycle de Vie pour l'évaluation des rejets de carburants en altitude.

Statut
pourvu
Direction de recherche

Les énergies renouvelables (EnR) constituent les vecteurs les plus adaptés pour répondre aux impératifs de protection de l’environnement et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le secteur du transport aérien se positionne sur ces nouvelles énergies dans le cadre de son objectif de stabilisation des émissions de CO2 à partir de 2020 puis de la volonté de réduire de 50 % ses émissions de CO2 d’ici à 2050. Or, le secteur du transport aérien est en croissance et il devient donc impératif de trouver des solutions durables quant au choix des carburants utilisés. La plupart des émissions liées au transport aérien se situe en altitude lors de la phase de croisière de l’appareil. Chacune des molécules émises a un impact sur la modification des phénomènes environnementaux. La méthode d’Analyse du Cycle de Vie (ACV) permet d’évaluer les impacts sur plusieurs critères environnementaux des carburants alternatifs en les comparants à leurs homologues non renouvelables. Cependant cette méthode n’évalue que partiellement l’impact des émissions de molécules en altitude lors de la phase de croisière de l’avion. La plupart des molécules émises en haute altitude auront un effet différent sur l’environnement.
L’objectif de la thèse est de proposer de nouveaux facteurs de caractérisation ACV adaptés aux émissions en altitude, pour mieux évaluer les impacts environnementaux des émissions en altitude liées à la combustion de carburants fossiles, alternatifs ou biocarburants. Le travail de thèse proposé ici vise à définir de nouveaux modèles de caractérisation des impacts qui intègreraient les paramètres liés à l’émission de molécules en altitude. Différentes catégories d’impacts seront étudiées comme le réchauffement climatique ou l’amincissement de la couche d’ozone. 
Pour ce faire, la thèse cherchera à caractériser les différents carburants ainsi que le comportement des molécules émises par la combustion de carburant en altitude et les effets de ces molécules émises sur les phénomènes environnementaux cités précédemment. Ces aspects feront l’objet d’articles et d’études collaboratives avec des laboratoires extérieurs comme le Cerfacs ou l’ONERA. 

Mots clefs: Analyse du Cycle de Vie (ACV), émissions de polluants, changement Climatique, transport aérien.

  • Directeur de thèse    Pr., KRIM Lahouari, Laboratoire "de la Molécule aux Nano-objets : > Réactivité, Interactions et Spectroscopies"
  • Ecole doctorale    ED 388 - Chimie physique et chimie analytique de Paris Centre, http://ed388.sorbonne-universite.fr/fr/index.html
  • Encadrant IFPEN    Dr, BEAUCHET Sandra, chercheur en ACV, Département économie et évaluation environnementale, sandra.beauchet@ifpen.fr 
  • Localisation du doctorant    IFP Energies nouvelles, Rueil-Malmaison, France
  • Durée et date de début    3 ans, début au plus tôt le 1er septembre 2020
  • Employeur    IFP Energies nouvelles, Rueil-Malmaison, France
  • Qualifications    Master 2 Science du climat ou chimie de l’environnement
  • Connaissances linguistique    Bonne maîtrise du français indispensable, maîtrise de l’anglais (lu, écrit, parlé)
Contact
Encadrant IFPEN 
BEAUCHET Sandra
Chercheur en ACV, Département économie et évaluation environnementale
Texte libre

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation et de formation dont la mission est de développer des technologies performantes, économiques, propres et durables dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Pour plus d’information, voir www.ifpen.fr. 
IFPEN met à disposition de ses chercheurs un environnement de recherche stimulant, avec des équipements de laboratoire et des moyens de calcul très performants. IFPEN a une politique salariale et de couverture sociale compétitive. Tous les doctorants participent à des séminaires et des formations qui leur sont dédiés.