Développement de modèle magnéto-mécanique pour la prise en compte de l’impact des procédés de fabrication sur les tôles électriques

Statut
à pourvoir
Direction de recherche

À la suite de l’émergence rapide des véhicules électriques sur le marché automobile, les constructeurs cherchent à améliorer régulièrement les performances de leurs produits pour s’imposer face à la concurrence. La phase de dimensionnement de la machine électrique s’avère alors importante et les concepteurs font souvent appel à des méthodes d’optimisation multi-objectifs couplées à des modèles multi-physiques décrivant avec une grande précision le comportement de la machine. Ces modèles se basent sur les paramètres géométriques du design à simuler et sur les caractéristiques physiques des matériaux données par les fournisseurs. Cependant, les caractéristiques des matériaux utilisés sont très sensibles au procédé de fabrication (prototype, petite ou grande série). 
Il en ressort alors un écart important entre les performances évaluées en simulation, testé sur les prototypes et obtenu en grande série. Cette différence peut être problématique pour dimensionner et répondre au mieux aux besoins des concepteurs.
Le sujet de thèse proposé a pour objectif de mettre en place de nouveaux outils de modélisation permettant de prendre en compte l’impact des procédés sur les performances magnétiques (B-H, pertes) des tôles magnétiques. Pour cela, la thèse commencera par la caractérisation magnétique expérimentale de tôles magnétiques. En parallèle, un modèle de comportement mécanique sera utilisé pour évaluer les contraintes mécaniques locales liées au process. Ces résultats serviront à remonter aux propriétés magnétiques locales ce qui permettra de proposer un modèle magnétique global de la tôle. Dans un dernier temps, ce modèle sera comparé aux caractérisations expérimentales des tôles.


Mots clefs: Matériaux Magnétiques, Contrainte Mécanique, Eléments finis, Machines électriques, Process de Fabrication

  • Co-Directeurs de thèse    Professeur MAZALEYRAT Frédéric, SATIE - ENS Paris Saclay ; Professeur HUBERT Olivier, LMPS - ENS Paris Saclay
  • Ecole doctorale    Electrical, Optical, Bio-Physics and Engineering (EOBE), ED 575, https://www.universite-paris-saclay.fr/ecoles-doctorales/electrical-optical-bio-physics-and-engineering-eobe
  • Encadrant IFPEN    Docteur CHAREYRON Baptiste, Ingénieur de recherche, Direction Mobilité et Systèmes, baptiste.chareyron@ifpen.fr, 0000-0002-2180-8231
  • Localisation du doctorant    IFPEN, Rueil-Malmaison, France
  • Durée et date de début    3 ans, début au cours du quatrième trimestre 2022
  • Employeur    IFPEN, Rueil-Malmaison, France
  • Qualifications    Master recherche, spécialisation en génie électrique ou génie mécanique
  • Connaissances linguistique    Bonne maîtrise du français indispensable, anglais souhaitable

Pour postuler, merci d’envoyer votre lettre de motivation et votre CV à l’encadrant IFPEN indiqué ci-dessus.

Contact
Encadrant IFPEN 
Docteur CHAREYRON Baptiste
A propos d' IFP Energies nouvelles

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation et de formation dont la mission est de développer des technologies performantes, économiques, propres et durables dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Pour plus d’information, voir notre site web. 
IFPEN met à disposition de ses doctorants un environnement de recherche stimulant, avec des équipements de laboratoire et des moyens de calcul très performants. Outre une politique salariale et de couverture sociale compétitive, IFPEN propose à tous les doctorants de participer à des séminaires et des formations qui leur sont dédiés. Pour plus d’information, merci de consulter nos pages web dédiées.