Etude de l’adsorption de sucres par des agents de séparation : compréhension des mécanismes impliqués

Statut
à pourvoir
Direction de recherche
Lieu

La thèse proposée s’inscrit dans le cadre de la transformation et valorisation de la biomasse lignocellulosique en molécules plateformes pour l’industrie chimique. L’objectif de la thèse porte sur la compréhension des mécanismes de séparation mis en jeu dans la séparation de sucres issus de la transformation de la biomasses par adsorption sur des matrices microporeuses, en particulier des zéolithes. La sélectivité d’adsorption des molécules d’intérêt sur des zéolithes échangées sera étudiée par une approche mixte expérimentale et théorique. La partie expérimentale consistera en la préparation et la caractérisation de différents adsorbants dont l’évaluation des performances de séparation sera évaluée grâce à des essais d’adsorption dynamique (courbes de perçage). L’adsorption compétitive de différentes molécules sera étudiée en utilisant des mélanges binaires ou ternaires. En parallèle, les mécanismes d’adsorption des molécules correspondantes dans des réseaux zéolitiques échangés sélectionnés seront étudiés par modélisation moléculaire ab initio afin de déterminer leurs modes et forces d’adsorption privilégiés et rationaliser à l’échelle moléculaire les sélectivités observées. Enfin, des caractérisations par spectroscopie supplémentaires seront menées afin d’obtenir des information structurales complémentaires sur les modes d’adsorption. 
Au travers de ce projet, le candidat pourra ainsi se former dans des domaines variés de la recherche fondamentale et appliquée liée à l’étude de l’adsorption, de la séparation et des procédés de transformation de la biomasse, ce qui le placera en bonne position pour des débouchés académiques ou industriels.. 

Mots clefs: biomasse, adsorption, zéolithes, sucres, modélisation moléculaire

 

  • Directeur de thèse    Dr METHIVIER Alain ( IFPEN)
  • Ecole doctorale    ED 206, Ecole Doctorale de Chimie de LYON, https://www.edchimie-lyon.fr/
  • Encadrant IFPEN    Dr MANKO Maria, Département Séparation, maria.manko@ifpen.fr
  • Localisation du doctorant    IFP Energies nouvelles, Lyon, France
  • Durée et date de début    3 ans, début de préférence en octobre 2019 
  • Employeur    IFP Energies nouvelles, Lyon, France
  • Qualifications    Master 2 
  • Connaissances linguistique    Bonne maîtrise de l’anglais indispensable, français souhaitable
  • Autres qualifications    Expérience ou formation en chimie théorique souhaitable. 
A propos d'IFP Energies nouvelles

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation et de formation dont la mission est de développer des technologies performantes, économiques, propres et durables dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Pour plus d’information, voir www.ifpen.fr. 
IFPEN met à disposition de ses chercheurs un environnement de recherche stimulant, avec des équipements de laboratoire et des moyens de calcul très performants. IFPEN a une politique salariale et de couverture sociale compétitive. Tous les doctorants participent à des séminaires et des formations qui leur sont dédiés.
 

Contact
Encadrant IFPEN 
Dr MANKO Maria
Département Séparation