Modélisation numérique du comportement géomécanique du sel dans un bassin sédimentaire par une méthode S-FEM sélective

Direction de recherche

Promoteur: Daniele COLOMBO
Postuler: daniele.colombo@ifpen.fr

Aujourd'hui l'exploration pétrolière cible des zones géologiquement complexes caractérisées par la présence de réseaux de failles et de zones de sel. La modélisation du sel dans les modèles de bassin sédimentaire représente un vrai défi : comportement visqueux, grandes déformations à volume constant, grandes déplacements et fortes changements de géométrie pendant l'évolution du bassin. La méthode éléments finis utilisée dans les outils numériques bassin d'IFPEN n'est pas bien adaptée à simuler ces phénomènes : les fortes changements de géométrie des éléments finis pendant le calcul peuvent porter à une dégradation de la précision de la solution et même causer l'échec de la simulation. Le but de la thèse est le développement d'une méthode éléments finis lagrangienne robuste pour la simulation du comportement géomécanique du sel basée sur une méthode S-FEM sélective, relativement insensible à la déformation et à la distorsion des éléments et adaptée aux grandes déformations et grandes déplacements à volume constant. Les développements seront réalisés dans le code aux éléments finis Code_Aster développé par EDF R&D.

Mots clefs: tectonique salifère, modélisation bassin, géomécanique, incompressibilité, FEM

Directeur de thèse   Dr., STOLZ Claude, ENSTA ParisTech
École doctorale   ED 579 SMEMAG/Sciences mécaniques et énergétiques, matériaux et géosciences 
https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/formation/doctorat/sciences-mecaniques-et-energetiques-materiaux-et-geosciences-smemag
Encadrant IFPEN   Dr., COLOMBO Daniele, Département Géothérmohydromécanique, E-mail : daniele.colombo@ifpen.fr 
Localisation du doctorant   IFP Energies nouvelles, Rueil-Malmaison, France 
Durée et date de début   3 ans, début de préférence : le 1 septembre 2018  
Employeur   IFP Energies nouvelles, Rueil-Malmaison, France 
Qualifications   Ecole d’ingénieur ou master 2 avec une formation solide en mécanique et/ou géomécanique 
Connaissances linguistiques   Bonne maîtrise du français indispensable, anglais souhaitable 
Autres qualifications   Le goût pour la programmation et le calcul numérique est nécessaire

Pour plus d’information ou pour soumettre votre candidature, voir theses.ifpen.fr ou contacter l’encadrant IFPEN.

Contact
Encadrant IFPEN
Dr., COLOMBO Daniele
Département Géothérmohydromécanique