Génie électrique, électronique, ingénierie informationnelle

Développement d’une méthodologie d’éco-conception des motorisations électriques

Pour réduire l’impact significatif qu’a le secteur des transports sur l’environnement, les pays développés à l’échelle mondiale ont engagé une électrification massive de leur parc automobile avec une production à forts volumes des principaux composants de la chaîne de traction d’un véhicule électrique que sont la batterie, le convertisseur statique de puissance, le moteur électrique et les éléments de transmission mécanique.

Optimisation d’une électronique modulaire et de sa gestion d’énergie afin d’accroître la durée de vie et la disponibilité de Pile à Combustible multi-stacks

Aujourd’hui, la prise de conscience par les pouvoirs publics et la société en règle générale de l’empreinte écologique et de l’impact sanitaire des systèmes de transport existants nécessite une évolution significative de l’offre des mobilités. Ce sujet de thèse s’inscrit dans les objectifs du plan gouvernemental 2020 de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique qui vise à favoriser le développement de la mobilité électrique à hydrogène, notamment pour les véhicules lourds (long-courriers, bus, trains, avions, navires, etc…).

Développement de modèle magnéto-mécanique pour la prise en compte de l’impact des procédés de fabrication sur les tôles électriques

À la suite de l’émergence rapide des véhicules électriques sur le marché automobile, les constructeurs cherchent à améliorer régulièrement les performances de leurs produits pour s’imposer face à la concurrence. La phase de dimensionnement de la machine électrique s’avère alors importante et les concepteurs font souvent appel à des méthodes d’optimisation multi-objectifs couplées à des modèles multi-physiques décrivant avec une grande précision le comportement de la machine.