Académiques

Centrale Supélec Gif-sur-Yvette

CentraleSupélec (CS) est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au  à délivrer un diplôme d'ingénieur. Elle naît en 2015 de la fusion entre Supélec (dont le nom officiel est « École supérieure d'électricité ») et l'École centrale Paris (dont le nom officiel est « École centrale des arts et manufactures »).

Centrale Supélec Metz

CentraleSupélec (CS) est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au  à délivrer un diplôme d'ingénieur. Elle naît en 2015 de la fusion entre Supélec (dont le nom officiel est « École supérieure d'électricité ») et l'École centrale Paris (dont le nom officiel est « École centrale des arts et manufactures »). 

Centrale Supélec Rennes

CentraleSupélec (CS) est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au  à délivrer un diplôme d'ingénieur. Elle naît en 2015 de la fusion entre Supélec (dont le nom officiel est « École supérieure d'électricité ») et l'École centrale Paris (dont le nom officiel est « École centrale des arts et manufactures »). 

IMT Lille Douai

L’institut Mines-Télécom, en abrégé IMT, est un établissement public rattaché au ministère de l'Économie et des Finances, voué à l’enseignement supérieur et la recherche pour l'innovation dans les domaines de l'ingénierie et du numérique au service de l'industrie. Il regroupe les écoles des mines et les écoles des télécommunications françaises (écoles publiques d'ingénieurs habilitées par la CTI); qui pour la plupart dépendent du même ministère. Il est placé sous la tutelle du Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies.

EMSE (École des Mines de Saint-Étienne)

L'École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne, aussi dénommée Mines Saint-Étienne ou Saint-Étienne School of Mines, est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur. Créée en 1816, elle est membre de l'Institut Mines-Télécom, sous tutelle du ministère chargé de l'industrie (aujourd'hui, ministère de l'Économie, de l'industrie et du numérique).

ENPC (École Nationale des Ponts et Chaussées), École des Ponts ParisTech

L'École nationale des ponts et chaussées est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au  à délivrer un diplôme d'ingénieur. Créée en 1747 par Daniel-Charles Trudaine sous le nom d'École royale des ponts et chaussées, elle est l'une des plus anciennes et des plus prestigieuses grandes écoles françaises.

ENSAM (École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers), Arts et Métiers ParisTech

L'École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM) est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au  à délivrer un diplôme d'ingénieur. Arts et Métiers ParisTech est l'une des plus anciennes écoles d'ingénieurs de France, fondée en 1780 par le duc de La Rochefoucauld-Liancourt.