Génie mécanique

Modélisation de l’aéro-élasticité en grandes transformations par un couplage partitionné : application aux grandes éoliennes

IFP Energies nouvelles recrute un étudiant pour une thèse dans le domaine de l’éolien. Le travail de thèse se déroulera principalement sur le site IFPEN de Rueil-Malmaison au sein du Département de Mécanique des Solides, en interaction avec le Département Mécanique des Fluides ; et en collaboration avec de l’équipe MEMPHIS de l’INRIA Bordeaux.

Modélisation numérique de la coalescence dans les fluides complexes

Dans le cadre de sa mission d’intérêt général, IFPEN concentre ses efforts sur l’apport de solutions aux défis sociétaux de l’énergie et du climat. En particulier l’une des problématiques majeures rencontrées à IFPEN est de réduire le coût et l’impact environnemental des procédés faisant intervenir des écoulements diphasiques. Les écoulements diphasiques interviennent dans de nombreux secteurs de l’énergie : conversion de la biomasse, traitement de l’eau, .... La séparation liquide/liquide et fréquemment utilisée pour séparer les deux phases en présences.

Modélisation LES de la combustion H2 pauvre en injection directe

Avec la diminution des ressources en hydrocarbures et les normes de plus en plus strictes pour faire face au problème de changement climatique, le développement des moteurs à combustion interne dépollués constitue un verrou technique majeur. L’utilisation de l’hydrogène est considéré comme une alternative prometteuse pour les véhicules. Deux principales options sont possibles. La plus étudiée est la pile à combustible, attractive notamment pour son potentiel de rendement et ses émissions (uniquement de la vapeur d’eau), mais elle est moins avantageuse en termes de coût et durabilité.